Mes lubies de février – 2/12

En février, j’ai…

tourbillon-editions-a-table-livre-tissu-0001

Offert à Cocotte ce livre des éditions Tourbillon « À table! » Hyper ludique, il lui permet notamment de se composer un petit sandwich. Pain, tomate, salade, jambon, fromage. Son allégeance va au fromage ! Dès qu’elle voit ce livre approcher d’elle, elle s’excite comme une petite puce et bouge avec frénésie ses bras et ses jambes. Un vrai succès !

Faites roulez

Appris à faire des gnocchis chez la belle-mère. Mon envie de me remettre plus souvent en cuisine s’est manifestée mais hélas au quotidien le temps me manque parfois. Et même si ce n’est pas très compliqué à faire, ça prend un peu de temps quand même !

9782253148845

Fini de lire le livre La Prisonnière de Michèle Fitoussi et Malika Oufkir. C’est l’histoire de cette dernière, fille du Général Oufkir, qui a été retenue prisonnière pendant 20 ans suite à la tentative de coup d’état de son père contre le roi Hassan II. On y découvre son enfance au palais, sa vie en prison avec ses frères et sœurs et son évasion. Ce livre est né de la rencontre entre l’écrivain Michèle Fitoussi et Malika Oufkir qui s’est donc confiée à elle. C’est un très beau livre, poignant et dans lequel on apprend beaucoup sur le Maroc des années 60 à 80.

mimilou

Craqué (mouton que je suis) pour la collection Mimi’lou concoctée pour Monoprix. Le coussin jaune de la photo se trouve déjà dans le lit de Cocotte et j’ai aussi fondu pour deux body (un avec des petits lapins, l’autre avec des renards) munis de petites coudières ainsi qu’un petit sarouel pour cet été.

clodette

Enfin calé une date pour le baptême de Cocotte ! L’occasion de fêter également ses 1 an. J’en suis au choix du faire part mais le reste va vite s’enchaîner tant j’ai d’idées de déco, de mets et de réalisations diverses et variées en tête. La photo, c’est le modèle Clodette de la marque Patricia Blanchet. Je pense qu’elles seront parfaites à mes pieds pour ce jour si spécial…

felt fruit 153

Envie de réaliser des fruits et légumes en feutrine pour une future petite marchande ! J’ai trouvé notamment un tuto pour réaliser ces jolies carottes ici. J’ai envie de compléter avec des bananes, des poireaux ou encore des fraises. Etant donné le temps qu’il me faut pour m’y mettre, je me dis qu’il ne sera jamais trop tôt pour commencer !

Mes lubies de janvier – 1/12

Le mois de janvier est toujours celui où l’on décide de (re)prendre sa vie en main ! Ce qui conduit souvent à beaucoup de nouveautés d’un coup. Je me suis fixée peu d’objectifs : lire plus, manger moins, apprendre (sérieusement) à coudre. Et j’ai aussi trouvé du temps pour faire du shopping (soldes oblige) et pour moi !

panier rose in april

Premier achat des soldes : des paniers de rangement pour la chambre de Cocotte. Ils étaient plus que nécessaires vu l’avalanche de cadeaux reçus. J’ai craqué pour ces deux grands paniers de la marque Rose In April dénichés sur le site My Little Square.

legging baleine

J’ai aussi fondu pour ce legging de la marque Picnik. Je me suis dit qu’il serait parfait pour le printemps. Puis il est arrivé et j’ai voulu lui enfiler tout de suite. Il est encore un peu long mais elle le remplit déjà sans problème !

crevette lait de coco

J’adore préparer (et savourer) cette recette simple et rapide à faire. Il s’agit de crevettes au lait de coco avec du riz complet. Pour ce faire, faites revenir un oignon dans un peu d’huile puis ajoutez-y des crevettes (ou gambas) déjà cuites. Laissez revenir puis versez le lait de coco dans lequel vous y glisserez une petite cuillère à café de pâte de curry thaï. Laissez mijoter à feu moyen pendant 20 minutes. Le temps de faire cuire votre riz complet en gros ! Puis parsemez le tout de ciboulette fraîche.

funkygiraffe

Les indispensables bavoirs de Funky Giraffe. Cocotte a beaucoup régurgité les 6 premiers mois de sa vie. Je passais ma vie à la changer et à fournir la crèche de bodys. J’en avais assez de la voir habillée de bavoirs. Mais ça c’était avant de découvrir ces bavoirs-bandanas. Très esthétiques, ils sont également protecteurs et tout doux grâce à leur doublure en polaire. Aujourd’hui, les régurgitations ont cessé mais je continue à m’approvisionner chez eux pour lutter maintenant contre ses bavouilles.

c919848e9239cb550dec4f96e0d8d1fa

Sur Pinterest, pendant les fêtes de fin d’année, j’ai pu découvrir une multitude de DIY à réaliser, tous plus mignons les uns que les autres. Tous me faisaient craquer. Je m’y suis essayée avec mon propre DIY renne de Noël, mais il faut le dire la fibre artistique n’est pas mon point fort ! Je me suis cependant lancée un défi pour Noël prochain : réaliser cette crèche de Noël (celle-ci ou une autre selon l’envie du moment). Si vous aussi elle vous fait craquer, c’est par ici pour le tuto

les-souvenirs-3458203-250-400

J’ai enfin réussi à finir un livre en moins de deux semaines ! J’ai découvert avec plaisir le roman Les souvenirs de David Foenkinos (actuellement au cinéma, vous savez ce lieu que les parents n’investissent que très rarement.) L’histoire m’a beaucoup touchée car elle m’a ramenée à mes propres souvenirs avec ma grand-mère. Et je trouve les mots utilisés par l’auteur, toujours très justes. C’est très réaliste et émouvant dans la façon d’aborder le thème de la « dernière demeure » et l’histoire autour du narrateur qui est entrain de construire sa propre vie aussi. Bref, j’aurais pu écrire ce livre, tant cette histoire est finalement celle de tout le monde !

photo (22)Peu avant la naissance de Cocotte, j’ai acheté une machine à coudre. Je suis admirative des personnes qui la manient à la perfection. Je suis plutôt impatiente et peu créative alors son utilisation était dans un premier temps plutôt illusoire. Mais j’ai franchi un pas lorsque j’ai pris mon premier cours de couture. Réalisation à l’appui ci-dessus. Si, si, c’est moi qui l’ai fait ! Mais j’avais toujours peur après cette unique cours de me lancer. Peur de mal faire, de m’énerver, de ne pas trouver de solution à tel ou tel problème. J’ai donc décidé de franchir de nouveau les portes de Brin de cousette, un salon de thé/mercerie qui propose des cours de couture. Mes parents m’ont offert 4 sessions la prochaine est prévue pour mi-février. À très vite (j’espère) pour de nouvelles réalisations.

 

Poussette Bugaboo Bee : mon avis

photo (14)Choisir la poussette de Cocotte est sûrement ce qui nous a pris le plus de temps. Enfin surtout à Coco. Il comparait toutes les poussettes existantes selon des critères bien précis. Pour nous, impossible de faire l’impasse sur la légèreté et le côté compact de notre poussette. Un autre critère est venu s’ajouter aux premiers, la qualité des suspensions. Et n’oublions évidemment pas son look !

On nous avait conseillé la Yoyo de BabyZen. Assurément la plus légère et adaptée à notre vie parisienne. Mais lorsque nous avons voulu la tester en magasin, nous avions l’impression de nous retrouver face à une poussette pour petite fille. Il a fallu alors utiliser notre propre cerveau pour déterminer avec objectivité celle qui remporterait tous nos suffrages.

Nous avons rapidement zieuté sur la Bugaboo. La Bee parce que la moins chère et clairement la moins encombrante de leur gamme. Seul bémol pour moi, elle ne disposait pas d’une nacelle. Je parle volontairement au passé car depuis quelques semaines, la marque en commercialise enfin une. Pour le prochain quoi. Nous avons commandé une Bugaboo Bee toute noire et acheté un nid d’ange pour les premiers mois de Cocotte.

Après 6 mois d’utilisation, on aime :

– Son côté compact avec ses anses/poignées qui se rétractent. Pratique dans un ascenseur ou dans les transports en commun.

– Son look. Moderne et sans chichi.

– La possibilité d’avoir bébé face à soi. L’assise étant réversible. Pour moi, c’était le critère incontournable !

– Sa maniabilité.

– Tous ses accessoires. On ne les a pas tous acheté, hein, mais ils font tous envie ! Pour le moment on a juste opté pour l’ombrelle.

– Ses adaptateurs pour cosy (vendus à part of course). Ils ne commercialisent pas de cosy mais vendent deux types d’adaptateurs pour que vous puissiez mettre le vôtre dessus. Hyper pratique.

On aime moins :

– Ses roues qui ont tendance à bloquer lorsqu’elles rencontrent un obstacle ou des marches. Mais j’aurais tendance à dire que ça concerne toutes les poussettes. Faut les remettre bien droites pour que ça reparte !

– Le simple nid d’ange pour les premiers mois de bébé. Mais comme je le disais, la nacelle est maintenant dispo !

– Son prix. Poussette (édition all black) + nid d’ange, il faut compter dans les 800 euros si mes souvenirs sont bons. Je me dis que je la rentabiliserai avec le 2ème (puis le 3, le 4, etc !)

Les langes Mitsi&cie sur Chic Place

photo (5)
J’ai découvert un nouveau site pour faire du shopping : Chic Place. Il regroupe pleins de boutiques des quatre coins de l’Europe et vous propose une sélection d’articles vraiment très chouettes et jolies que ce soit en mode, bijoux, déco ou encore enfants (Je ferai bientôt un petit top de mes coups de cœur).

Perso, j’étais à la recherche de langes pour la Cocotte. Car depuis quelques jours, elle utilise ceux sur lesquels elle régurgite pour se les mettre à la bouche ou pour se les coller sur le visage. Je me suis donc mise à la quête de langes autres que blancs et surtout tout mignons !

J’ai donc été farfouillée sur le site et ai rapidement trouvé mon bonheur ! La marque Mitsi&Cie (pour le coup pas besoin d’aller trop loin, c’est à Paris !) proposait exactement ce que je cherchais. Cette petite marque, que Marie a créé, propose des langes mais aussi des bavoirs ou des pochettes. J’aimais l’idée du côté un peu unique. Car en me renseignant un peu sur Mitsi&Cie, j’ai découvert que les créations étaient faites à la main et surtout que les éditions étaient limitées. Je ne retrouverai donc pas mon lange chez la voisine.

J’ai opté pour un lot de 3 langes dans des teintes de rose, framboise et taupe avec des petits motifs Liberty. Hop, quelques jours après je reçois mon paquet. Je suis hyper pressée et tendue quand j’ouvre une commande Internet car au final on a pas vu le produit alors je navigue toujours entre excitation et déception !

Ici, bonne surprise. Déjà parce que je me rends compte que c’est Marie herself qui a empaqueté ma commande mais qu’en plus j’ai un petit mot manuscrit et personnalisé qui me remercie. Le genre de petit détail qui moi me fait craquer ! Les langes sont conformes à la photo et sont de bonne qualité. Il me reste plus qu’à les laver avant de les glisser dans les petites mains dodues de Cocotte…

Le livre du week-end : les contes et l’imagier Sophie Canétang de Beatrix Potter

photo (4)J’ai remarqué que souvent les enfants sont comme aimantés par le camion de pompier qui fait pleins de lumières, le livre qui imite les bruits d’animaux. Bref tout ce qui vient titiller son oreille ou éblouir ses mirettes ! Les jouets en bois et autres petites merveilles vintage, c’est clairement pour les parents.

Ce week-end, en déambulant au Cent Quatre, je me suis arrêtée à sa librairie, comme je le fais à chaque fois, avec la furieuse envie de trouver un truc pour Cocotte parmi tous les livres trop mignons qui existent pour les enfants ! Et je dois donc l’avouer, je me suis fait plaisir en offrant à ma fille un livre de contes de Beatrix Potter et un imagier avec mon personnage préféré, Sophie Canétang (honnêtement l’imagier ça pourra lui plaire!)

J’adore ses illustrations d’animaux résolument rétros (fastoche en même temps quand tu dessines au début du 20e siècle!) et ses différents personnages que l’on connait forcément tous un peu. Moi j’adore Sophie, mais qui ne connaît pas Jeannot Lapin ?! Dans ce livre de contes, on retrouve les plus connus mais aussi une petite introduction sur cette histoire (clairement destinée aux parents) et une moralité.

L’imagier est à croquer. On peut y découvrir le temps, les mots, les chiffres et les animaux. On y retrouve tout l’univers de Beatrix Potter et c’est hyper ludique.

À 4 mois, Cocotte est évidemment trop jeune pour apprécier le tout mais je lui raconte déjà des histoires. J’adore lire, ça a toujours été le cas. Mon père, petite, nous racontait des histoires avec ma sœur qu’il inventait au fil de l’eau. J’étais en admiration devant lui et je pense que c’est ce qui a contribué à développer mon amour pour les beaux romans bien racontés. Alors autant commencer à lui conter de belles aventures dès son plus jeune âge afin qu’elle y prenne goût !

* La peluche vient de chez Hamley’s, l’immense boutique de jouets de Londres.