L’enfant qui ne voulait pas dormir avec ses parents

photo (2)Nombreuses sont celles qui avouent récupérer dans la nuit l’enfant chéri pour le dorloter au sein du lit conjugal. Dormir avec son enfant. Certaines vous diront qu’elles se l’interdisent à tout prix, d’autres qu’elles n’ont pas le choix si elles veulent s’octroyer quelques heures de sommeil bien méritées.

Ici, Cocotte a partagé quelques unes de ses nuits avec ses parents (adorés) les premières semaines de son existence. Mais nous sommes plutôt partisans du « chacun dans son dodo »! Déjà par peur de l’étouffer dans son sommeil mais aussi pour la paix des ménages.

Elle a donc rapidement pris ses quartiers dans son couffin, près de nous les premiers mois, puis dans sa chambre. Il arrive parfois qu’elle nous rejoigne pour cause de gros chagrin ou mal de dent mais ces nuits à trois sont d’une grande rareté.

On doit l’avouer… On aimerait partager plus souvent les nuits de Cocotte… De manière exceptionnelle, on s’entend ! Mais quand je la prends et qu’elle se love contre moi, je fonds instantanément. Mais Mademoiselle tient également à son confort (la fille de sa mère). Et nous fait rapidement comprendre que dormir à 3, même dans un 160, c’est hors de question. Elle pose sa tête, la relève 10 secondes après, grogne et essaie de nous pousser. Alors, on se résout à la remettre dans son lit dans lequel elle retombe dans les bras de Morphée en quelques minutes seulement.

Il faut se rendre à l’évidence : cet enfant n’aime pas dormir avec ses parents. Et même si l’on est ravis de voir qu’elle se sent bien dans son lit et qu’elle n’a pas besoin de nous pour dormir, on aimerait parfois qu’elle fasse, elle, des exceptions !

En début de semaine, nous avons reçu des amis à dîner. Forcément on a fait un peu de bruit et nous l’avons donc réveillé… Évidemment elle a voulu participer et quand les invités sont partis, impossible pour elle de se rendormir. Je l’ai donc prise avec moi et là, miracle, Cocotte s’est endormie contre moi.

J’ai finalement assez mal dormi car Cocotte m’avait laissé peu de place et j’ai du dormir dans des positions peu naturelles pour lui laisser la place qu’elle souhaitait mais j’avais enfin obtenu ce que je voulais après des mois : partager une nuit avec Cocotte.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s