Couture : réalisation d’un pot en tissu chez Brin de Cousette

Devenir maman, ça vous change une femme ! J’ai toujours rêvé d’être quelqu’un de créatif et de manuel. Mais, hélas, cela n’a jamais été mon point fort. Pourtant, pendant ma grossesse, j’ai cru que c’était possible. Et je suis partie m’acheter une machine à coudre. Pourquoi la couture en particulier ? Je ne saurais dire. J’ai eu la passion de la mosaïque fut un temps. Il m’a semblé que la couture était plus à portée de mains et m’offrait un large spectre de réalisations.

Mais une fois devant ma machine, la panne. Ma belle-mère, qui est montée durant ma grossesse, a pris le temps de m’expliquer le b.a-ba mais j’ai vite réalisé qu’il me faudrait un sérieux coup de main. J’ai donc décidé d’opter pour des cours de couture. Après quelques recherches (et hésitations), j’ai osé franchir le pas. Si, si, je ne me serais jamais cru capable de réserver un cours de couture. J’ai opté pour Brin de Cousette qui est une sorte de mercerie/salon de thé/cours de couture.

Il s’agissait de mon deuxième cours (ma première réalisation, vous pouvez la voir ici). Au programme, créer un pot en tissu. Enfin, c’est ce que moi j’ai choisi. Il y avait aussi une housse de coussin, des vêtements pour adultes ou enfants, un sac de lingerie, etc.

Notre équipe est composée de 5 apprentis couturières et d’une prof. Devant nous 2h30 où l’on nous explique les bases et les techniques mais aussi pendant lesquelles nous apprenons à comprendre un patron, le reporter sur nos tissus avant d’apprivoiser la machine à coudre. Au final, le plus compliqué n’est d’ailleurs pas de coudre. Mais de bien comprendre le patron et de savoir quelles parties assembler entre elles !

Le patron est simple, c’est 4 côtés avec un fond (en une seule pièces de tissu évidemment). Personnellement, j’aurais préféré un pot plus grand mais ce n’est pas compliqué d’augmenter le volume pour les prochains. L’astuce (que je n’aurais probablement jamais deviné) pour que votre pot ait de la tenue, c’est le thermocollant que vous repassez sur l’envers de l’un de vos tissus.

J’ai adoré ce cours et l’ai trouvé hyper ludique. Je me rends compte que coudre me vide la tête et me permet d’avoir une meilleure estime de mon côté créatif que je croyais inexistant. Car selon moi, il n’y a rien de plus gratifiant que de créer quelque chose de ses mains. Le truc, c’est de vite s’y remettre. Car en couture pour progresser, comme pour tout, c’est de pratiquer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s