Dans la tête de Cocotte : le biberon

C’est reparti, j’ai le ventre qui commence à gargouiller. Pour que ça s’arrête, il faut qu’on m’apporte la bouteille en plastique remplie de ce liquide blanc. Maman aussi boit dans des bouteilles en plastique mais elles sont plus grandes et contiennent un liquide transparent. Elle m’en donne aussi parfois mais ça n’a pas du tout de goût. Moi je préfère le lait !

Comment lui faire comprendre que j’en veux maintenant. Je vais chouiner un peu. Ah, elle s’approche de moi. Elle me demande ce que j’ai. Ben c’est facile quand même, c’est l’heure de la bouffe ! Elle me met la tétine dans la bouche, histoire de voir si ça me calme. Évidemment ça me calme, j’adore ma sucette ! Mais ce n’est pas ça que je veux.

Je la recrache ni vu, ni connu et je continue mon opération chouinage. Ah ça y est, elle me lance un : « Deux minutes bébé, je te prépare ton biberon. » Je l’aperçois en effet toute méticuleuse. D’abord l’eau, puis le lait en poudre, puis elle le secoue frénétiquement pour éviter les grumeaux. Je le sais car ça l’énerve maman quand j’arrive pas à boire parce que ça bloque au niveau de la tétine. Elle s’avance enfin vers moi avec le biberon.

Zut, elle se rend compte qu’elle n’a pas de bavoir et de lange sous la main. Mais moi j’ai faimmmmmmmmmmmmmmmmm. Je ne veux plus attendre une seconde supplémentaire alors je me mets à hurler pour qu’elle comprenne la situation d’urgence dans laquelle je suis.

Elle me prend enfin dans ses bras et on s’installe dans le canapé. J’ai déjà la bouche ouverte, prête à attaquer. Humm que c’est bon. Encore, encore, encore. Elle râle parce que je vais trop vite. Mais j’y peux rien, c’est plus fort que moi ! Ah j’entends un bruit sur ma gauche, je tourne la tête pour voir ce qui se passe. Elle est pas contente du coup que je bouge la tête. Apparemment j’en mets partout. Allez je me concentre. Glou, glou, glou. Mais qu’est-ce qui se passe ? Le lait ne vient plus à moi. Et maman me retire le biberon de la bouche. Oh nonnnnnnnnnnn. Encore un foutu grumeau. Je pleure le temps qu’elle règle le problème. Pas question qu’elle oublie de revenir avec !

Hop, c’est reparti pour un tour. Je ne le lâche plus jusqu’à la dernière goutte. Finiiiii. Maintenant, maman me hisse sur son épaule pour que je fasse mon rot. C’est rigolo comme elle s’applique à chaque fois. Elle me masse le dos pour que ça sorte et sourit toujours quand ça sort. Pourtant, je ne trouve pas ça très agréable quelqu’un qui vous rote à la figure… Mais si ça lui fait plaisir, promis je le referai au prochain bibi !

 

Publicités

Une réflexion sur “Dans la tête de Cocotte : le biberon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s