La crèche et son projet pédagogique

photo crècheLa crèche de Cocotte proposait une réunion aux nouveaux parents. Compte tenu de l’heure de celle-ci, j’aurais pu aisément décliner mais je me suis dit qu’il fallait en être. C’est comme les week-ends d’intégration lorsqu’on est étudiants ou les apéros boulots quelques années plus tard. Si tu loupes cet évènement, tu deviens presque un has been pour l’année ! Il faut donc s’y rendre et surtout participer pour se faire des copains (ou en tout cas se faire connaitre). Et puis cela permet de mettre une tête d’adulte sur une tête de bébé !

L’objet de cette réunion était donc de mettre en relation ces nouveaux parents mais aussi d’en savoir plus sur le mode de fonctionnement d’une crèche (celle-ci en l’occurrence) et de pouvoir poser toutes les questions qui nous passaient par la tête.

Je m’attendais à ce que toutes les mères (oui il n’y avait que des femmes) prennent la parole et soient hyper en attente de ce genre de meeting mais on aurait pu entendre une mouche voler pendant l’heure où nous étions réunies. Etant donné que je déteste les blancs, je me suis « obligée » à poser des questions pour alimenter la conversation. Et notamment sur le projet pédagogique. Plusieurs fois, l’éducatrice m’a proposé que l’on se voie pour en parler mais nous n’avons jamais pu convenir d’un rendez-vous.

J’en ai donc profité pour aborder ce sujet. Pour commencer, il faut savoir que chaque projet pédagogique est lié à votre crèche. C’est l’éducatrice qui le met en place en collaboration avec la directrice et la psychologue. Ici, 4 piliers.

La liberté de faire. À part monter sur les tables, il y a peu de choses interdites à nos progénitures. L’idée est de leur laisser un maximum d’autonomie pour les aider à être indépendants et favoriser leur apprentissage de la sociabilité.

L’observation et la communication. Les auxiliaires de puériculture sont souvent aux sols, sur les tapis, pour se mettre au même niveau que les enfants. Ici, l’objectif est de les aider à comprendre leur environnement mais aussi à s’exprimer quotidiennement avec des adultes.

La cohérence dans les pratiques. Tous les professionnels de la crèche doivent se conformer à ce projet pédagogique pour que les enfants puissent s’y retrouver ! C’est comme pour les parents. Si déjà il y a discordance dans le couple, et en plus devant l’enfant, le message va être mal compris par l’enfant (voire pas du tout).

Être à l’écoute des besoins des parents. Parce que, finalement, est-ce que ce ne serait pas les parents qui sont le plus compliqué à gérer ?! Chaque parent souhaite être écouté et surtout entendu. C’est ce que la crèche s’engage à faire. Je l’ai déjà constaté avec le début de la diversification alimentaire. Ils ont attendu que je me lance et d’avoir mon ressenti pour commencer de leur côté. Ils essaient également au maximum de lui donner les fruits qu’elle a déjà goûtés avec nous.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s